Serpents.be le site de Miwill. Lampropeltis, elaphes, thamnophis et cameleons, tout pour la maintenance, la reproduction et l'achat de ces reptiles
www.serpents.be by  Miwill.gif - 51589 Bytes
Contenu du site

 Accueil
 Conditions de vente
 Forum
 Petites annonces
 Génétique
 Liens
 Bourses
 Téléchargements
 

Les serpents

 Matériel
 Maintenance
 Nourrissage
 Reproduction
 

Les espèces

 Lampropeltis
 Elaphe (Pantherophis)
 Thamnophis
 

La boutique

 Animaux disponibles
 Adultes à vendre
 D'autres élevages
 Nourriture
 

Informations en bref

 Mises à jour
 Questions fréquentes
 Plan du site
Autre site Miwill:
Caméléons

 Me contacter:
  Miwill@serpents.be
 

Génétique

1. Introduction à la génétique
2. La transmition des caractères génétiques
3. La transmition de plusieurs caractères simultanément
 
2. La transmition des caractères génétiques

Commençons par les chromosomes sexuels (ceux qui déterminent notre sexe à la naissance). Une femme et un homme possèdent deux chromosomes sexuels. Les femmes ont des chromozomes "XX" et les homme ont des chromozomes "XY". Ceci est toujours le cas peut importe l'animal en question. Lors de la reproduction, chaque parent ne donne à son enfant qu'un seul de ses deux chromosomes. La femme produira donc 100% des cellules reproductrice X ( 2 fois 50% de cellules X) alors que l'homme donnera 50% de cellules reproductrice X et 50% de cellules reproductrice Y.

génétique 01.jpg - 10582 Bytes

génétique 02.jpg - 10582 Bytes

Si ces individus s'accouplent ils auront 50% de chance d'avoir une fille (XX) et 50% de chance d'avoir un garçon (XY). En fait 2 fois 25% de chance pour chacun des cas.

Donc, un accouplement donne 50% du temps des femelles et 50% du temps des mâles. Bien entendu, dans la vraie vie, on voit que ce n'est pas toujours le cas puisque dans une famille c'est possible de n'avoir que des filles ou que des gars, mais les probabilités d'avoir un gars est quand même de 50%, c'est statistique! C'est comme quand vous lancer les dés, vous avez une chance sur 6 d'avoir un six, mais il est possible que vous lanciez les dés 10 fois avant d'en obtenir un. Cependant, dans le cas de certaines espèces de reptile, la température d'incubation des oeufs peut déterminer le sexe des bébés. À basse température, il y aura plus, ou sinon, que des mâles et à des températures plus élevées, il y aura une plus grande proportion de femelles.

Imaginons maintenant une souris blanche mâle (gènes BB) et une souris noire femelle (gènes NN) qui se reproduisent:

génétique 03.jpg - 10582 Bytes

Tous les jeunes seront gris, un mélange de noir et blanc (NB). Ceci est le cas quand les gènes ont la même "force". On dit que ces gènes sont codominants.

Voyons maintenant ce qu'il se passe lorsqu'un des gènes est dominant et l'autre dominé (on dit "récessif"). Imaginons un lapin mâle noir (gène NN) et une lapine albinos blanche (aa) qui s'accouplent. Les gènes "N" sont dominants, ils s'écrivent avec une lettre majuscule. Les gènes "a" sont récéssifs, ils s'écrivent avec une lettre minuscule:

génétique 04.jpg - 10582 Bytes

Tous les jeunes seront noir mais ils seront "porteur" du gène albinos. On dit qu'ils sont hetérozygote albinos. Le mâle noir lui était homozygote noir (2 fois le gène N) et la femelle était homozygote albinos (2 fois le gène a). Il est impossible de faire la différence à l'oeuil nu entre un homozygote noir et un hétérozygote noir porteur albinos.

Voyons ce qu'il se passe si on accouple deux hétérozygote noir porteur albinos (gènes Na dans les deux cas), c'est à dire des animaux noir d'apparence (N) mais qui portent le gène des albinos(a):

génétique 05.jpg - 10582 Bytes

On obtient 75% de lapin noir mais 2/3 d'entre eux ne sont pas pur (NN), ils sont hétérozygote albinos (Na). On retrouve cette fois-ci des jeunes albinos blanc, 25%, malgrès que les parents étaient d'apparence noire.

100% Copyright© by Miwill since 2005